Bienvenue sur le site web de , Enseignante de Français.

 

Le français est une langue romane c'est-à-dire une langue issue du latin.

Elle est parlée en Franceainsi qu'en Belgiqueau Canadaau Luxembourg,

en Suisse et dans 51 autres paysprincipalement localisés en Afrique

ayant pour la plupart fait partie de l’ancien empire colonial français ainsi

que la République démocratique du Congo, ancienCongo belge.

Issu de l’évolution du bas latin vers le gallo-roman au cours

du premier millénaire de l'ère chrétienne, le français, langue royale, 

devient une langue juridique et administrative avec

l’ordonnance de Villers-Cotterêts en 1539.

Par la suite le français, toujours autour du noyau parisien, se diffusera en France, en Europe et dans le monde1.

S’ensuit une longue réforme de la langue promue par les académiciens, pour la régulariser et y réintroduire des vocables latins. Le français classique des xvie et xviie siècles devient lefrançais moderne du xviiie sièclelangue véhiculaire de l’Europe. Avec la colonisation, le français se répand en Amérique du Nord au xviie siècle, en Afrique au xixe siècle, ce qui en fait une langue mondiale. Cependant le français perd en influence dans la seconde moitié du xxe siècle, au profit de l’anglais.

Claude Hagège distingue trois périodes de rayonnement du français : la période du Moyen Âge qui s'étend de la fin du xie au début du xive siècle, la période qui s'étend du début du règne de Louis XIV à la fin du xviiie siècle, et la période allant de la fin du xixe au début du xxe siècle2.

Le terme « langue d'oïl », dans certains cas, peut être un synonyme de français.

La langue française a cette particularité que son développement a été en partie l’œuvre de groupes intellectuels, comme la Pléiade, ou d’institutions, comme l’Académie française. C’est une langue dite « académique ». Toutefois, l’usage garde ses droits et nombreux sont ceux qui malaxèrent cette langue vivante, au premier rang desquels Molière (photo ci-dessus) : on parle d’ailleurs de la « langue de Molière ».

Devant la prolifération d'emprunts lexicaux à l'anglais, le gouvernement français tente de prendre des mesures pour protéger l'intégrité de la langue. Ainsi, le 7 janvier 1972, il promulgue le décret no 72-9 relatif à l’enrichissement de la langue française, prévoyant la création de commissions ministérielles de terminologie pour l’enrichissement du vocabulaire français. La loi Toubon de 1994 procède de la même préoccupation. Son décret d'application de 1996 a mis en place un dispositif coordonné d'enrichissement de la langue française.

Au Québec, l’Office québécois de la langue française s’occupe de réglementer l’usage de la langue française, elle-même protégée par la loi 101 du Québec. L'office propose sur l'Internet son grand dictionnaire terminologique3.

 

Connexion

Qui Est en Ligne ?

Nous avons 5 invités et aucun membre en ligne

Nombre de Visite

Aujourd'hui34
Hier36
Semaine252
Mois1093
Total68988